Protégez votre salle de bain des problèmes liés à l’eau avec la plaque à carreler HardieBacker®

L’installation d’une salle de bain peut parfois tourner au casse-tête. Conception générale, choix des couleurs, type de baignoire ou de douche, styles de carreaux, installation, accessoires… La prise de décisions et le coût de ces dernières peuvent s’avérer stressants pour nombre de propriétaires. Tout comme le choix d’un bon entrepreneur à même de mener à bien les travaux.

Mais une fois que la salle de bain de vos rêves est enfin achevée, il ne vous reste qu’à vous plonger dans un bain moussant et chaud et à vous détendre pour vous remettre de tous ces efforts. La seule chose que vous n’avez pas envie d’envisager à cet instant, c’est de devoir faire des travaux de réparation coûteux en cas de problème: carreaux ou joints fissurés, moisissures ou fuites pour n’en nommer que quelques-uns.

Pour éviter de devoir faire appel à nouveau à un entrepreneur, il suffit de prendre quelques précautions avant la pose du carrelage. Rappelez-vous : lors d’un dégât des eaux, c’est ce qui se trouve sous vos carreaux qui fait toute la différence.

En matière de protection contre l’eau, les matériaux de construction traditionnels n’ont jamais donné de bons résultats. Si les constructeurs et les carreleurs utilisaient autrefois des plaques de plâtre ou un simple contreplaqué, les panneaux de carrelage contemporains offrent de meilleurs performances et de nombreux avantages par rapport à ces matériaux, vous garantissant le bon état de votre salle de bain pour des décennies.

C’est pour cela que les nouvelles normes pour l’industrie du carrelage déconseillent désormais d‘utiliser le contreplaqué comme matériau de base pour la pose de carreaux de céramique ou de pierres naturelles.

Pourquoi utiliser une plaque à carreler?

Il existe de nombreuses raisons pour choisir une plaque à carreler comme panneau de support pour votre projet:

Poids du carrelage suspendu

Les tendances actuelles en matière de conception tendent vers des matériaux de qualité tels que la porcelaine ou la pierre naturelle. Or plus le poids de suspension est élevé, plus le support du carreau est indispensable pour assurer la stabilité des dimensions sans glissement vertical.

Les plaques de plâtre ou de contreplaqué standard supportent jusqu’à 30 kg par m2 quand la plaque à carreler HardieBacker® offre jusqu’à 200 kg de poids de suspension au m2 ce qui en fait le substrat le plus résistant du marché avec plus du double des produits concurrents.

Concrètement, cela signifie que lorsque vous choisissez la plaque à carreler HardieBacker, vous pouvez utiliser n’importe quel carrelage: céramique, travertin, porcelaine et ardoise, marbre, granit, onyx et quartzite. S’il s’agit d’un carrelage disponible sur le marché français, vous pouvez l’utiliser, quel qu’en soit le matériau ou la taille.

Eviter les moisissures disgracieuses

La plaque à carreler HardieBacker bénéficie de la technologie MouldBlock, un additif anti-moisissure qui empêche le développement de moisissures derrière les murs. Contrairement aux plaques de plâtre, il n’est pas recouvert de papier qui est une source de nourriture pour les moisissures qui altèrent l’esthétique de vos murs.

Eviter que les carreaux et les joints ne se fissurent

Les dégâts causés par l’eau sur le substrat sont la cause principale des fissures qui apparaissent sur les carreaux et sur les joints.

N’étant pas imperméables, les plaques de plâtre et de contreplaqué ne résistent pas à l’eau et n’offrent par conséquent aucune protection contre les infiltrations. Quand l’eau y pénètre, le gypse des plaques de plâtre pourrit et se désagrège, ce qui provoque le décollement des carreaux.

Le contreplaqué, quant à lui, peut se dilater ou se contracter en présence fréquente d’humidité. Cela peut entraîner des fissures dans les carreaux et les joints et nécessiter le remplacement de ces derniers.

La plaque à carreler HardieBacker est pour sa part fabriquée à partir de ciment et d’additifs chimiques spéciaux, qui permettent une bonne adhésion du carrelage. Elle ne pourrit pas, ne gonfle pas, ne se déforme pas et ne se décolle pas comme le contreplaqué même dans des conditions d’humidité importante. L’utilisation d’un matériau de construction standard tel que le plâtre ou le contreplaqué peut apparaître comme une solution rentable, mais à long terme, ce n’est pas une économie. Le moyen le plus simple de protéger votre salle de bain est de vous assurer d’une bonne préparation avant la pose du carrelage.

Utiliser la plaque à carreler en ciment composite HardieBacker, c’est le faire une seule fois, et le faire bien.